Retour en haut de la page
< Retour aux actualités

Tronçais : « Quand le tonneau protège son chêne »

5 mars 2020

Désireux de trouver une manière élégante de rendre à la forêt ce que nous lui empruntons, l’ONF, en partenariat avec la maison Martell, a lancé en octobre dernier un appel à projet pour protéger 5 arbres remarquables de la forêt domaniale de Tronçais. Martell, qui finance l’opération, met à la disposition des candidats les matières premières pour réaliser les projets. Chacune des installations sera ainsi constituée de douelles et/ou de tonneaux, sans pour autant constituer l’unique matière première, qui auront pour vocation de protéger le système racinaire des chênes contre le piétinement répété des visiteurs qui contribue au tassement des sols et provoque l’asphyxie des petites racines de surface et la mise à nue du système racinaire.

 

Les projets de l’artiste Prisca Cosnier ont été sélectionnés pour deux sites. Pour le Chêne carré, l’artiste a proposé une installation composée de 48 anneaux qui rappellent la forme carrée de la base du tronc de l’arbre. Protégeant les abords immédiats du chêne, cet assemblage de douelles de forme elliptique évoque également le génome et le cycle de la forêt. Le projet imaginé par Prisca Cosnier pour le Chêne Stebbing est un clin d’œil à l’Écosse (pays d’origine de M. Stebbing, ancien directeur de l’École forestière d’Edimbourg, qui se rendait chaque année à Tronçais avec ses élèves) et à la mer car les chênes de la forêt de Tronçais naviguaient autrefois sur toutes les mers du globe.

 

Le projet du paysagiste Marc Vatinel a été retenu pour le Chêne pilier. Vatinel a imaginé un ponton de 47,5 mètres de long (soit la hauteur de l’arbre) sur lequel seront matérialisés des intervalles d’âge pour que le public puisse se rendre compte du temps nécessaire pour atteindre ces dimensions exceptionnelles.

 

Le jury a en revanche reporté la sélection pour le Chêne Émile Guillaumin et le Chêne Charles-Louis Philippe. Les candidats ont jusqu’au 19 mars pour répondre au nouvel appel à projet.

 

Les lauréats sélectionnés ont quant à eux 4 mois pour passer du projet à la réalisation de leurs installations artistiques. Rendez-vous cet été en forêt de Tronçais pour les découvrir !

 

 

Visuel 1 : installation de Prisca Cosnier pour le Chêne carré

Visuel 2 : installation de Prisca Cosnier pour le Chêne Stebbing

Visuel 3 : installation de Marc Vatinel pour le Chêne pilier

Archives mensuelles