Retour en haut de la page
< Retour aux actualités
On aime - on promeut

Projets de reconstruction de la charpente et de la flèche de Notre-Dame de Paris

25 février 2021

L’association restaurons Notre Dame (rND) a lancé en 2020, en collaboration avec plusieurs partenaires académiques, un programme de recherches scientifique et technique relatif à la reconstruction de la charpente, de la flèche et de la toiture de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Grâce à ce programme universitaire, 6 projets réalisés par les étudiants du Master 2 Génie Civil « Architecture Bois Construction » ont été présentés. Au-delà des propositions architecturales, ces projets mettent en lumière l’ensemble des problématiques soulevées par la conception d’une structure aussi complexe que celle qui a disparu dans l’incendie du 15 avril 2019.

 

Projet 1 – L’identique consolidé

La démarche de ce projet s’inscrit dans l’histoire aussi bien au niveau de sa conception et de sa fabrication qu’au niveau des techniques d’assemblage traditionnels retenues.

Le projet 1 propose une reconstruction à l’identique en chêne à partir de la ferme n°7 de la charpente d’origine. Une structure supplémentaire de soutien en pin sylvestre complète le dispositif proposé et marque un contraste historique avec l’emploi d’une essence différente.

Dans ce projet, les fermes principales sont positionnées à l’axe des piliers de la cathédrale afin de soulager les charges appliquées au mur gouttereau.

L’ardoise est choisie comme alternative au plomb afin d’alléger la couverture.

Découvrez l’intégralité du projet « L’identité consolidé » sur le site de l’association restaurons Notre-Dame.

 

Projet 2 – Racines

Les notions de partage, de transmission des savoir-faire français et de connaissance de l’histoire de la cathédrale Notre-Dame ont guidé les étudiants dans l’écriture de ce projet.

Comme pour « L’identique consolidé », les étudiants du projet « Racines » sont partis de la ferme n°7 pour la restitution de la charpente.

L’ancrage du projet dans le 21e siècle se traduit par l’emploi de lamellé-collé de douglas pour la construction de la partie basse de la flèche.

Une fois acheminé sur site par voie fluviale ou routière, les éléments seront assemblés in situ afin de mettre en avant grâce à un chantier-école le travail des artisans.

Découvrez l’intégralité du projet « Racines » sur le site de l’association restaurons Notre-Dame.

 

Projet 3 – Équilibre

Les étudiants du projet « Équilibre » proposent de remplacer les fermes de la charpente par une structure composée d’un double voligeage croisé, supporté par des arcs en lamellé-collé. Ce système constructif permet une diffusion quasi homogène des efforts.

L’ensemble de ce dispositif génère également une liberté visuelle centrale tout en jouant sur la perception qui guide l’individu vers la croisée des transepts où réside la restitution de la charpente de la flèche à l’identique. La richesse patrimoniale incarnée par la charpente de la flèche est partitionnée par un dispositif incendie qui accentue l’impression de « trésor ».

Le plomb en couverture est remplacé par du cuivre.

Découvrez l’intégralité du projet « Équilibre » sur le site de l’association restaurons Notre-Dame.

 

Projet 4 – Le rêve modulaire

Partant du principe que les fermes principales de la charpente, accompagnées de leurs fermettes, constituent un ensemble statique cohérent formant un module, les étudiants du projet « Rêve modulaire » proposent de reconstruire la charpente selon le principe de la conception modulaire.

La modularité permettrait notamment de garantir dans un délai restreint le retour de la silhouette de la cathédrale.

L’intention des étudiants n’est pas d’écarter les savoir-faire ancestraux des compagnons charpentiers mais plutôt de faire la synthèse entre connaissances artisanales et processus industriels qui reposent également sur des savoir-faire humains et techniques.

Deux images ont guidé les étudiants dans leur projet : celle de la croix latine et celle de la forêt qui était le nom donné à la charpente originelle de Notre-Dame.

Découvrez l’intégralité du projet « Le rêve modulaire » sur le site de l’association restaurons Notre-Dame.

 

Projet 5 – De fil en aiguille

L’idée de ce projet s’est développée autour de la simplification de la ferme n°7 de la charpente disparue dans l’incendie. Les étudiants n’ont gardé que les arbalétriers intérieurs de cette ferme afin d’obtenir la figure élémentaire d’une ferme ciseaux.

La structure est consolidée par un assemblage en treillis qui allie résistance, rigidité et légèreté.

Les étudiants proposent de remplacer le plomb de la couverture par des tuiles plates en argile, matériau pérenne à forte valeur patrimoniale et écologique dont la production est assurée sur le territoire français.

Découvrez l’intégralité du projet « De fil en aiguille » sur le site de l’association restaurons Notre-Dame.

 

Projet 6 – Résille gothique

Le parti pris de ce projet s’articule autour de deux intentions complémentaires : une démarche historique de restitution à l’identique de la flèche de Viollet-le-Duc et une intervention originale contemporaine avec la création d’une résille en bois pour remplacer la charpente qui soutenait le reste de la toiture de la cathédrale.

Le recours au système de charpente en résille permettrait par ailleurs de libérer totalement l’espace sous toiture pour que la charpente puisse un jour être intégrée au parcours de visite de la cathédrale.

Découvrez l’intégralité du projet « Résille gothique » sur le site de l’association restaurons Notre-Dame.

 

Pour soutenir l’association « restaurons Notre-Dame »

 

Visuel 1 : Les grandes écoles se mobilisent pour la charpente et la flèche de Notre-Dame © Association restaurons Notre-Dame

Visuel 2 : Projet 1 – L’identique consolidé © D.R.

Visuel 3 : Projet 2 – Racines © D.R.

Visuel 4 : Projet 3 – Équilibre © D.R.

Visuel 5 : Projet 4 – Le rêve modulaire © D.R.

Visuel 6 : Projet 5 – De fil en aiguille © D.R.

Visuel 7 : Projet 6 – Résille gothique © D.R.

Archives mensuelles