Retour en haut de la page
< Retour aux actualités
Vignobles atypiques

Les hautains d’Aversa en Campanie

4 février 2021

La Campanie, située dans le sud de la péninsule italienne, est une région dans laquelle la viticulture est attestée depuis l’Antiquité, notamment grâce aux textes de Pline l’Ancien (Histoire naturelle, Livre XIV).

 

Les vignes de l’appellation d’origine contrôlée Asprinio di Aversa (DOC, 1993) sont cultivées en hautains depuis des siècles. Cette pratique viticole ancestrale, appelée alberata aversana, est pratiquée dans les 22 municipalités de l’appellation. Elle consiste à associer (ou marier d’après le terme italien « vite maritata ») la vigne à un arbre, le peuplier, qui lui sert de support pour sa croissance. Dans son Voyage en Italie, Goethe donne en 1787 une description des dimensions hors normes des vignes de Campanie : « Nous avons fini par atteindre la plaine de Capoue, et, bientôt après, Capoue elle-même, où nous avons fait halte le midi. Après midi s’est ouverte une belle plaine. Une large chaussée traverse des champs de blé verts ; le blé est comme un tapis et haut d’un empan. Des rangs de peupliers sont plantés dans les champs, ébranchés haut, et la vigne y grimpe. Cela dure jusqu’à Naples. La terre est admirablement pure et meuble, et bien cultivée ; les ceps sont d’une hauteur et d’une force extraordinaires ; les pampres flottent comme un réseau de peuplier à peuplier. »

 

Le peuplier est particulièrement adapté à ce type de culture en raison de sa croissance rapide et de la petite dimension de ses feuilles qui permet à la vigne de profiter d’un bon ensoleillement. Adossée au peuplier, la vigne peut atteindre jusqu’à 15 mètres de hauteur ce qui contraint les vignerons à vendanger sur des échelles.

 

Le cépage cultivé est l’asprinio blanc qui produit des vins blancs, tranquilles ou effervescents (spumante), acides et légers. La prise de mousse est obtenue par la méthode de fermentation en cuve close inventée en 1895 par Federico Martinotti, puis améliorée en 1907 par Jean-Eugène Charmat qui équipa les cuves d’une hélice.

 

Le vignoble de l’appellation d’origine contrôlée Asprinio di Aversa, qui constitue l’un des derniers exemples à travers le monde de la culture de la vigne en hautains, s’étend sur une superficie de 108 hectares.

 

 

Visuel 1 : L’automne (vendanges près de Sorrente) de Jacob Philipp Hackert, ca. 1784 © D.R.

Visuels 2 et 3 : Vendanges dans le vignoble d’Aversa © D.R.

Archives mensuelles