Retour en haut de la page
< Retour aux actualités
Vignobles atypiques

Les « gobelets en couronnes » du vignoble de Santorin

27 octobre 2020

L’île de Santorin doit sa physionomie actuelle à une importante éruption volcanique qui se produisit il y a 3600 ans environ et qui forma la caldeira de Santorin*.

Malgré cet environnement inhospitalier, les habitants de Santorin ont réussi à tirer profit de leur milieu naturel et à adapter la culture de la vigne aux rudes conditions climatiques et à la géologie si particulière de l’île. Ils ont ainsi mis au point une méthode de taille de la vigne, la kouloura, consistant à entrelacer les sarments en arrondi protecteur afin de former une couronne, sorte de panier, qui protège les grappes du vent et du sable. Ces couronnes retiennent également l’humidité des brumes de mer qui envahissent l’île la nuit dans une région où il ne tombe quasiment jamais de pluie entre avril et octobre.

 

La majeure partie des vignes se trouve dans la partie méridionale de l ́île, sur des terroirs riches en pierre ponce, en pouzzolane** et en cendre volcanique. La teneur en eau et en matière organique y est quasiment nulle. L’absence quasi-totale d’argile a néanmoins prémuni le vignoble de Santorin du phylloxera. La nature du sol et l’absence d’argile empêchent en effet le puceron parasite de descendre vers les racines des vignes. Les viticulteurs de Santorin, contrairement à ceux de beaucoup d’autres régions du monde, procédant par marcottage, cultivent ainsi des ceps francs de pied parfois âgés de plus de cinq cents ans.

 

Le vignoble de Santorin est majoritairement constitué de cépages blancs dont l’Assyrtiko qui occupe 70% des parcelles. L’Assyrtiko est un cépage vigoureux, très tolérant à la sécheresse et au vent, et par conséquent parfaitement adapté au terroir de l’île.

 

Le savoir-faire des vignerons de Santorin a permis de façonner un paysage viticole qui présente des caractéristiques paysagères, agricoles et culturelles uniques et que l’on ne retrouve, dans une moindre mesure, que sur l’île italienne de Pantelleria, au sud de la Sicile.

 

Cette année, les vendanges ont débuté le 4 août. Elles ont redonné le sourire aux viticulteurs de l’île de Santorin après une récolte 2019 catastrophique (45% de volume par rapport à la moyenne annuelle). Les vins attendus pour la cuvée 2020 devraient être bien structurés avec une bonne acidité et un caractère minéral intense.

 

 

*La caldeira de Santorin est un cratère volcanique formant une baie délimitée par les différentes îles de l’archipel.

**La pouzzolane est une roche d’origine volcanique majoritairement composée de scories basaltiques.

 

 

Visuel 1 :  © D.R.

Visuel 2 : © Tramontana | Dreamstime.com

 

 

Archives mensuelles