Retour en haut de la page
< Retour aux actualités
Qualité merrain

Les achats de chênes à merrain

1 septembre 2022

Tout au long de l’année, les acheteurs du groupe Charlois parcourent les forêts françaises à la recherche des plus beaux chênes qui seront utilisés pour la fabrication de fûts destinés à l’élevage des vins et des eaux-de-vie.

Le groupe Charlois est le principal acheteur de chênes auprès de l’ONF dont la gestion forestière est notamment caractérisée par la sylviculture en futaie régulière de chêne*. Cette pratique séculaire permet d’obtenir des chênes à grain fin, gage de qualité des futurs fûts, en limitant, grâce à des interventions sylvicoles régulières, la croissance en diamètre des arbres à moins de 5 mm chaque année.

 

Les chênes sont achetés soit sur pied, soit bord de route ou sous forme de découpes. Dans tous les cas, les acheteurs du groupe Charlois se rendent sur place pour estimation (volume, qualité, etc.) avant d’effectuer les achats.

Les achats de bois peuvent être conclus directement avec le vendeur ou lors de ventes par soumissions de prix réunissant tous les acheteurs potentiels. Des catalogues de vente de chênes sont alors mis à disposition par les vendeurs. Ces catalogues comprennent plusieurs types d’informations :

  • informations d’identification : numéro d’article, numéro des bois (découpes), numéro de parcelle, forêt d’origine, agent responsable (pour l’ONF) ;
  • informations de composition : nombre de pieds ou de pièces par essence de bois, volume par catégorie, qualité et diamètre ;
  • remarques diverses sur la qualité, la livraison, le débardage ou autre.

Les arbres achetés sur pied par le groupe Charlois sont prélevés dans les 12 mois après leur vente (selon le plan de gestion durable) dans le respect des bonnes pratiques de la foresterie et de la réglementation de l’exploitation de chaque parcelle.

 

Les marquages forestiers

Les arbres à prélever sont marqués d’un point rouge (parfois orange).

Afin de préserver les sols en réduisant la surface parcourue lors des opérations de débardage, les propriétaires et exploitants forestiers matérialisent avec des traits verticaux bleus ou blancs des axes de cloisonnement (aussi appelé cheminement) réservés aux passages des tracteurs, débardeurs et porteurs. Une fois acheminées en limites de parcelles, les grumes sont empilées en bord de route dans l’attente de leur enlèvement par un grumier qui les expédiera ensuite vers les merranderies du groupe Charlois.

 

*Les savoirs et savoir-faire de la futaie régulière de chêne : depuis juin 2022, cette technique sylvicole durable dédiée aux bois de qualité, consistant à faire pousser des arbres d’âges sensiblement identiques sur une période de 100 à 200 ans, est inscrite à l’inventaire national du patrimoine culturel immatériel.

 

Visuels © D.R.

Archives mensuelles