Retour en haut de la page
< Retour aux actualités
Du genre Quercus

Le Chêne vert

16 juillet 2020

Le chêne vert (Quercus ilex, « chêne houx »), également appelé chêne yeuse (terme issu de l’Occitan « euse », dérivé de « ilex »), est un arbre de la famille des Fagacées. Son nom scientifique en latin vient de la ressemblance de ses feuilles avec celles du houx.

 

Arbre à feuillage persistant, le chêne vert mesure de 5 à 20 mètres et sa longévité est comprise entre 200 et 500 ans. Arbre au tronc court et souvent tortueux, il possède un houppier dense arrondi. Ses feuilles sont petites (longues de 3 à 5 cm), de forme variable (lisses à très fortement dentées) et à court pétiole. Les glands du chêne vert, d’une longueur de 1 à 3 cm, sont logés dans des cupules à écailles tomenteuses* grisâtres.

 

 

Répartition géographique du chêne vert

 

L’aire de répartition du chêne vert s’étend à la partie occidentale du bassin méditerranéen, de l’Afrique du nord au sud de l’Europe : Albanie, Algérie, Espagne, France, Grèce, Italie, Lybie, Macédoine, Maroc, Portugal, Tunisie, ex-Yougoslavie. Sa présence dans la partie orientale du bassin méditerranéen est plus rare et généralement liée à l’homme (Israël, Liban, Syrie et Chypre).

 

En France métropolitaine, l’espèce est disséminée dans l’Ouest, le Sud-Ouest et le long du littoral atlantique. Elle est en revanche très commune sur le pourtour méditerranéen et en Corse. Le chêne vert couvre 753.000 hectares et représente un volume sur pied de 31 millions de m3 (soit un peu plus de 1% du volume total de bois vivant sur pied en France)**.

 

 

Utilisation du chêne vert

 

Son bois, très dense, très dur et compact, est un excellent combustible (charbon de bois). Aujourd’hui apprécié en marqueterie pour sa couleur, son poli et son aspect, il était autrefois utilisé pour le charronnage, la charpente de second œuvre, les pièces de bateaux, les traverses de chemin de fer ou le parquet.

 

 

Particularités du chêne vert

 

Enfin, le chêne vert est une espèce très résistante à la sécheresse et peut être présent sur des stations à bilan hydrique déficitaire. Le feuillage du chêne vert est très inflammable. Cependant, son couvert dense permet de limiter le développement du sous-étage et de la flore du sous-bois ce qui réduit, dans une certaine mesure, sa combustibilité.

 

 

 

*L’adjectif « tomenteux » signifie couvert de poils fins ou d’un duvet.

**Mémento Inventaire forestier 2019

 

Visuels © D.R.

Archives mensuelles