Retour en haut de la page
< Retour aux actualités
Du genre Quercus

Le Chêne des Pyrénées

14 mai 2020

Le chêne des Pyrénées (Quercus pyrenaica) est un arbre de la famille des Fagacées. Cet arbre est également connu sous le nom de chêne tauzin, nom gascon de l’espèce.

 

Arbre à feuillage caduc, le chêne des Pyrénées mesure entre 15 et 20 mètres de hauteur. Son tronc est souvent court et tortueux et ses jeunes rameaux sont de couleur blanchâtre à rose. Les feuilles du chêne des Pyrénées, qui peuvent atteindre 20 cm de longueur, possèdent des lobes profonds et irréguliers. Les feuilles sont également fortement pubescentes* sur les 2 faces. Ses glands, plus ou moins pédonculés, voire sessiles dans certains cas, sont groupés par 2 à 4 et possèdent une cupule à écailles triangulaires velues.

 

L’aire de répartition du chêne des Pyrénées s’étend le long de la façade atlantique, du nord du Maroc à la vallée de la Loire en passant par la péninsule ibérique. En France métropolitaine, il est principalement présent dans les Landes de Gascogne, le Centre-Ouest et la Sologne. L’espèce est généralement disséminée sur sol acide et drainant jusqu’à 500 mètres d’altitude, le plus souvent en mélange avec le pin maritime, le chêne pédonculé ou le bouleau verruqueux. Le chêne des Pyrénées se rencontre sur les coteaux secs et pierreux ou en lisière de boisement ou de landes sèches.

 

Son bois dense et dur, le plus souvent noueux et de faible dimension, est difficile à travailler et peu estimé comme bois d’œuvre. Il est en revanche très apprécié comme combustible (charbon de bois) et son écorce contient un tan autrefois recherché par les tanneurs.

 

Enfin, le chêne des Pyrénées apparaît comme une espèce d’avenir qui supportera vraisemblablement mieux que le chêne pédonculé l’élévation des températures liée au réchauffement climatique.

 

*Couvert d’un duvet de poils fins et courts.

 

 

Visuel 1 : Planche botanique du Quercus pyrenaica © D.R.

Visuel 2 : Feuilles de chêne des Pyrénées © D.R.

Archives mensuelles