Retour en haut de la page
< Retour aux actualités
Du genre Quercus

Le Chêne de Banister

21 janvier 2021

Le chêne de Banister (Quercus ilicifolia), également appelé chêne des ours ou chêne à feuille de houx, est un arbre de la famille des Fagacées. Il doit son nom au missionnaire John Banister (1650-1692) qui en fit la découverte en Virginie et l’inclut dans son Catalogue des Plantes observées en Virginie, publié dans l’Histoire des plantes de John Ray (1686). Banister le désigna alors sous le nom de Quercus pumila.

 

Petit arbre ou arbuste à feuillage marcescent*, le chêne de Banister peut atteindre jusqu’à 7 mètres de hauteur mais mesure généralement entre 3 et 4 mètres. Arbre à croissance lente, il possède un port irrégulier, souvent tortueux avec de nombreuses branches ramifiées, entremêlées et coriaces. Ses feuilles, composées de 3 à 7 lobes, mesurent 5 à 12 cm de long sur 3 à 9 cm de large. Les glands du chêne de Banister sont ovoïdes, d’une longueur de 0,9 à 1,6 cm, et logés dans des cupules en forme de tasse ou de soucoupe et aux écailles velues.

 

Répartition géographique du chêne de Banister

 

L’aire de répartition du chêne de Banister s’étend à la partie orientale des États-Unis (Caroline du Nord, Connecticut, Delaware, Maine, Maryland, Massachussetts, New Hampshire, New Jersey, New York, Pennsylvanie, Rhode Island, Vermont, Virginie et Virginie Occidentale) et à la province de l’Ontario au Canada.

Le chêne de Banister fut Introduit en Europe à partir de 1800.

 

Utilisation du chêne de Banister

 

Le chêne de Banister présente de nombreux intérêts écologiques et paysagers. Il forme dans la nature des peuplements parfois très étendus et assez uniformes dans lesquels les ours, et autres mammifères, viennent se gaver de ses glands qui poussent en abondance. Il convient par ailleurs particulièrement pour fixer les sols sablonneux pauvres et les coteaux secs.

En raison de ses faibles dimensions, le chêne de Banister n’est pas exploité comme bois d’œuvre ou comme bois d’industrie.

 

Particularités du chêne de Banister

 

Le système racinaire du chêne de Banister est résistant au feu.

Il existe un peuplement exceptionnel de chênes de Banister d’une surface de 0,5 hectare à l’Arboretum des Barres (Loiret) depuis 1828.

 

*État d’une partie de plante qui se fane et se dessèche sans se détacher de cette dernière.

 

Visuels © D.R.

 

Archives mensuelles