Retour en haut de la page
< Retour aux actualités
Histoire des vignobles

Irancy

3 février 2022

Le vignoble d’Irancy est situé sur le versant oriental de la vallée de l’Yonne à une quinzaine de kilomètres en amont de la ville d’Auxerre. Le village d’Irancy est quant à lui niché au cœur d’un amphithéâtre naturel dont les pentes marneuses datant du kimméridgien sont couvertes de vignes.

 

Le vignoble s’étend sur près de 200 hectares répartis sur le territoire des communes d’Irancy, de Vincelottes et de Cravant. Les parcelles délimitées pour la récolte des raisins s’étagent entre 150 mètres et 300 mètres d’altitude.

 

La présence de la vigne est attestée dans la région depuis l’Antiquité comme en témoignent deux scènes de vendanges représentées sur des blocs sculptés du 2e siècle après J.-C. découverts sur le site gallo-romain d’Escolives-Sainte-Camille. La forme des feuilles de vigne laisse penser qu’il s’agit du cépage César qui entre encore aujourd’hui dans l’assemblage de certains vins d’Irancy (à hauteur de 10% maximum). Comme le précise le cahier des charges de l’appellation, « la présence du cépage césar N, qui fait partie du patrimoine historique d’Irancy, apporte à certains vins un caractère plus massif. »

 

L’essor du vignoble d’Irancy, et de manière générale du Grand Auxerrois, s’est fait sous l’impulsion des ordres monastiques mais également grâce à la proximité de l’Yonne qui permettait d’acheminer facilement par voie fluviale les vins jusqu’à Paris, Rouen puis l’Angleterre.

 

Le vignoble obtient l’appellation régionale « Bourgogne Irancy » en 1930 et l’appellation Village en 1998.

 

Irancy bénéficie d’un climat océanique frais, modifié par des influences continentales. Ce climat est marqué par un régime de précipitations modéré et régulier, sans sécheresse estivale affirmée et par des températures plutôt fraîches avec une moyenne annuelle de 10,8°C. Le risque de gelées printanières est localement accentué par le relief tourmenté et les vallons boisés.

 

Les vins d’Irancy, caractérisés par une belle robe rubis et un fruité intense où se retrouvent souvent des arômes de griotte, parfois associés à des notes florales de violette, sont aujourd’hui produits par une cinquantaine de vignerons passionnés.

 

 

Visuels © D.R.

Archives mensuelles