Retour en haut de la page
< Retour aux actualités
Histoires de familles

Eugène Charlois (1900-1969)

8 avril 2021

Eugène Charlois, neuvième génération, voit le jour à Chaulgnes le 11 janvier 1900, sous la Troisième République alors présidée par Émile Loubet.

 

Descendant d’une lignée de fendeurs nivernais dont les origines remontent au 17e siècle, c’est tout naturellement qu’Eugène se tourne vers le métier de ses ancêtres. Il ouvre son premier atelier (Maison Charlois) en 1928 à Murlin où le groupe éponyme exerce plusieurs activités dont le métier de merrandier.

Nous vous invitons aujourd’hui à (re)découvrir l’histoire d’Eugène Charlois, déjà relatée en janvier 2020 à l’occasion du 120e anniversaire de sa naissance.

 

 

Visuel 1 : Photographie de Raoul Saulnier d’Anchald d’une loge de fendeurs en forêt des Bertranges. Lorsqu’Eugène installe son premier atelier à Murlin en 1928, il s’inscrit dans une dynamique de sédentarisation des activités de première transformation du bois. Les dernières scieries et ateliers de fente mobiles disparaissent en effet progressivement tout au long de la première moitié du 20e siècle.

Visuel 2 : Acte de naissance d’Eugène Charlois © Archives départementales de la Nièvre

Archives mensuelles