Retour en haut de la page
< Retour aux actualités
Du genre Quercus

Les espèces du genre Quercus

27 février 2020

La série « Du genre Quercus » vous propose de découvrir les nombreuses espèces de chêne qui composent le genre Quercus.

 

Le nombre d’espèces de chêne recensé dans le monde oscille selon les auteurs entre 400 et 600. Eike Jablonski, ancien président de l’International Oak Society, estime quant à lui qu’il existe près de 500 espèces, réparties presque partout dans le monde, à l’exception de l’Océanie, de l’Afrique sub-saharienne et d’une partie du continent américain au sud de la Colombie.

 

Le chêne, de la famille des Fagacées, est décrit dans l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert comme « le premier, le plus apparent, et le plus beau de tous les végétaux qui croissent en Europe. […] Nul bois n’est d’un usage si général que celui du chêne ; il est le plus recherché et le plus excellent pour la charpente des bâtiments, la construction des navires ; pour la structure des moulins, des pressoirs ; pour la menuiserie, le charronnage, le mairrain [merrain] ; pour des treillages, des échalas, des cercles ; pour du bardeau, des éclisses, des lattes, et pour tous les ouvrages où il faut de la solidité, de la force, du volume, et de la durée. »

 

La tonnellerie constitue ainsi l’un des usages les plus nobles du chêne. À l’origine, les tonneaux étaient principalement constitués de planches de résineux. Le chêne s’est progressivement imposé à partir du 3e siècle après Jésus-Christ en raison de ses nombreuses propriétés comme sa capacité à résister au cintrage, ses cernes étroits et réguliers, son imperméabilité, sa microporosité et ses arômes libérés par la chauffe (toastage). Parmi toutes les espèces de chêne recensées, seuls le quercus petraea (chêne sessile), le quercus robur (chêne pédonculé) et le quercus alba (chêne blanc américain) sont utilisées en tonnellerie.

 

La série « Du genre Quercus » aura pour point de départ Murlin et la forêt des Bertranges où le chêne sessile, suivi par le chêne pédonculé, constitue l’espèce majoritaire. Nous nous éloignerons ensuite petit à petit de la Nièvre, au fur et à mesure des articles, en fonction de la zone de répartition géographique de chacune des espèces du genre Quercus : Centre France, France, Europe, Monde.

 

Visuel 1 : Chêne © Christophe Deschanel

Visuel 2 : Aire de répartition géographique des chênes

Archives mensuelles