Retour en haut de la page
< Retour aux actualités
Qualité merrain

Qualité merrain – De la forêt au vin

10 mars 2022

Le chêne français utilisé en tonnellerie correspond à une qualité de bois exceptionnelle qui répond à un cahier des charges rigoureux. Le chêne de qualité merrain fait partie de l’élite des chênes français et représente une infime partie (moins de 1%) du volume de bois français, toutes essences confondues, mis sur le marché chaque année. 

Le merrain est par conséquent une matière première extrêmement rare qui demande patience et longueur de temps. En effet, l’intervention de plusieurs générations de forestiers est indispensable au cycle de croissance de ces chênes de futaie arrivant à maturité entre 150 et 200 ans pour obtenir des arbres à croissance lente et régulière et ayant poussé le plus haut et le plus droit possible*.

Comment l’homme peut-il avoir une influence sur la croissance des chênes ? Quelles sont les caractéristiques des chênes à merrain ? Comment estimer la qualité d’un chêne, sans le carotter, alors que celui-ci est toujours sur pied ? Qu’est-ce qui différencie une merranderie d’une scierie ? Comment obtient-on du merrain ? Que deviennent les connexes (chutes) issus de la production ? Quels sont les objectifs de la période de maturation/affinage de 24 mois minimum du merrain ? Comment garantir la traçabilité et les provenances de forêts ? Quelles sont les caractéristiques bénéfiques du chêne pour l’élevage des vins et spiritueux ?

Autant de questions auxquelles cette série vous propose de répondre.

 

Photographies © Christophe Deschanel

 

*Le groupe Charlois participe à la valorisation des arbres en respectant les bonnes pratiques de la foresterie et en s’approvisionnant uniquement dans des forêts gérées durablement, certifiées PEFC et/ou FSC. Le groupe Charlois est le premier acheteur de chênes auprès de l’ONF, représentant 70% de ses approvisionnements.

Archives mensuelles