Retour en haut de la page
< Retour aux actualités

Courir pour la bonne cause

13 juin 2024

Nous partîmes 500 et par un prompt renfort… nous nous vîmes 1 500 sur le pont de Loire… C’est l’enseignement à tirer de cette douzième édition de la Bottine organisée par la French-Run ce week-end à Nevers.

 

Parce que tout le monde, de près ou de loin, a été concerné, l’est ou le sera, par le cancer, toutes les initiatives prises pour encourager le dépistage, la prévention et la lutte contre la maladie sous toutes ses formes doivent être saluées, encouragées et soutenues. C’est le sens qu’a donné Charlois dans son soutien aux courses organisées ce week-end à Nevers ; La Moustache et La Bottine. Le samedi 8 juin, La Moustache, trail urbain organisé dans la ville de Nevers et différents bâtiments, a réuni 500 participants arborant, ou pas, une moustache. Avant cela, ce sont les chevaliers et les princesses qui se sont élancés pour un run d’1 kilomètre au départ du Palais-Ducal, comme les grands. Si la pluie a accompagné les participant(e)s, ça ne les a pas découragés pour autant, les sourires affichés à l’arrivée en sont le témoin.

 

Soutenir et encourager

Le lendemain, le dimanche, c’est depuis le pont de Loire que les coureuses se sont élancées. 1 500 inscrites pour un périple de 5 kilomètres dans les rues et ruelles de Nevers. Il y a celles qui ont couru, celles qui ont marché, quelques hommes se sont intégrés dans le cortège pour la bonne cause. Car l’essentiel était bien là, courir pour la bonne cause. Les trois premières Bottines à franchir la ligne d’arrivée, Sophie Lavaut en tête, ont été récompensées d’une médaille et autres lots offerts par les partenaires de la manifestation, mais ce sont bien les 1 500 participantes qui ont gagné. Les marches du Palais-Ducal avaient des allures de podium olympique avec son lot de médailles, de récompenses et de discours. Charlois, partenaire de l’événement à travers notamment la ligne de cosmétiques La Chênaie, a souligné, par la voix de sa DRH, Sonia Charlois, l’importance de la lutte contre le cancer : « La cause est belle, la cause est forte, la cause est noble. Aujourd’hui, tout le monde est concerné par le cancer. Le sport apporte beaucoup, pour n’importe quelle pathologie, c’est important de le souligner, prendre soin de soi aussi. Il faut apporter du bien-être. À notre niveau, nous avons à cœur d’encourager et de soutenir les initiatives locales comme celle-ci, il y va de la dynamique et du bien-être dans notre département ». Au total, 2 185 personnes ont participé à cet événement running sur tout le week-end. Les fonds récoltés serviront à financer des projets locaux dans la lutte contre le cancer du sein, entre autre, en lien avec la Ligue contre le cancer.

 

 

Stéphane Ebel

À lire aussi
Archives mensuelles