Retour en haut de la page
< Retour aux actualités
Atlas des bois du Nivernais, Fonds Charlois - Acquisition

Atlas des bois dépendans des duchés de Nivernois et Donziois (1789)

19 juillet 2018

Cet exceptionnel atlas, comprenant 28 plans minutieusement réalisés à la plume et à l’aquarelle, constitue un témoignage essentiel sur la gestion des forêts nivernaises à la veille de la Révolution française.

Le recueil a été dressé sous la direction de Pierre Gillet, garde-marteau de la Maîtrise des Eaux et Forêts de Nevers, à la demande de Louis-Jules-Barbon Mazarini-Mancini, dernier duc de Nivernais et Donziais : « nous avons chargé le Sieur Pierre Gillet Avocat notre Conseiller Garde Marteau en notre Maîtrise de Nevers de lever un Plan Géométrique de tous nos bois pour en constater la contenue réelle et actuelle ; ensuite nous avons fait procéder par notredit Inspecteur Général et par ledit Sieur Gillet à la division desdits bois, savoir par ceux dont la consommation se fait sur les lieux et l’Adjudication en notre ville de Nevers en 18 et 20 Coupes ordinaires, et pour ceux destinés à l’Aprovisionnement de Paris et dont l’Adjudication se fait en notre ville de Clamecy en 22 et 24 coupes ordinaires, toutes séparées les unes des autres par des routes que nous avons fait ouvrir dans nosdites Forêts ». Ainsi, les bois adjugés à Nevers sont notamment destinés à l’approvisionnement des forges et fourneaux du duché (« Briffaut, Harlin, Donzi, Chaudoux et Bailly »), tandis que ceux adjugés à Clamecy sont destinés à l’approvisionnement de Paris en bois de chauffage.

L’atlas a été réalisé après que le duc ait « remarqué que si nos bois étoient bien conservés et bien entretenus, ils n’étoient pas exploités d’une manière égale et uniforme ; le défaut d’un Aménagement fixé a fait que dans de certaines années les Coupes se sont trouvées beaucoup plus considérables que dans d’autres ce qui a mis une grande disproportion dans nos revenus annuels ». L’ouvrage débute par conséquent par le Règlement pour l’Aménagement des bois des duchés de Nivernois et Donziois qui programme les coupes sur deux décennies, entre les années 1780 et 1800, pour chaque forêt ducale.

La grande majorité des bois dépendants des duchés de Nivernais et Donziais, classés dans l’atlas par châtellenie, a été confisquée par l’État après la Révolution française et est aujourd’hui gérée par l’ONF (tout ou partie des forêts domaniales de Bellary, des Amognes…).

 

© Planches extraites de l’Atlas des bois dépendans des duchés de Nivernois et Donziois – Charlois pour l’Art et la Forêt / Christophe Deschanel

Archives mensuelles