Retour en haut de la page
< Retour aux actualités
Au vignoble et au cellier - 1910

Août au vignoble

12 août 2020

« Au vignoble et au cellier – 1910 » est une série d’articles que nous vous présentons tout au long de l’année 2020, mois par mois. Les articles sont issus de l’Annuaire du commerce des vins de 1910 et décrivent les différents travaux nécessaires à la production de raisin et de vin au début du XXe siècle.

 

 

Août au vignoble

 

En 1910 au mois d’août, les travaux au vignoble sont marqués par l’effeuillage de la vigne et un dernier traitement contre les maladies cryptogamiques.

 

En août, voici ce que l’on peut lire dans l’Annuaire du commerce des vins de 1910

 

Effeuillage, épamprage, etc. – Ces opérations se font en août dans les régions méridionales ; dans le Centre on peut les retarder jusqu’en septembre.

 

L’effeuillage ne doit être ni trop hâtif ni trop radical. Lorsque le raisin a atteint toute sa grosseur, on enlève quelques feuilles au-dessus des fruits, en conservant celles qui les dérobent à l’action trop directe du soleil. Quinze ou vingt jours après on enlève une nouvelle quantité de feuilles, de préférence celles qui couvrent les grappes, en ayant soin de laisser toujours le pétiole attaché au bourgeon. On procède par un temps couvert.

 

Dans les vignes où l’on ne pratique pas l’échalassement, on fiche en terre de petites fourches destinées à soutenir les grappes et à les empêcher de toucher le sol.

 

L’épamprage est utile là où la vigne a une végétation très luxuriante et il facilité l’accès de la rosée et du soleil. Léger binage.

 

Traitements anticryptogamiques – Troisième traitement contre le mildew [mildiou] dans le Midi, dès le début du mois ; au besoin un soufrage contre l’oïdium et l’anthracnose ; vers le 15 on opère de même dans le Sud-Ouest, le Centre et le Nord.

 

 

De nos jours en août

 

L’effeuillage de la vigne s’effectue en général, plus précocement. En effet, des études ont montré qu’un effeuillage précoce, au stade nouaison (1), permet d’obtenir des raisins plus riches en polyphénols, une meilleure stabilité de ces derniers, ainsi qu’une limitation des attaques de Botrytis (pourriture grise). Par ailleurs, l’effeuillage sur les cépages tels que le Cabernet ou le Servadou permet de diminuer les teneurs en arômes de type « poivron vert » en faveur des notes fruitées dont l’arôme de cassis.

 

(1) Nouaison : stade de développement de la vigne intervenant juste après la floraison (fin mai-début juin) et aboutissant à la formation des petites baies.

Archives mensuelles