Retour en haut de la page
< Retour aux actualités

Abécédaire des grandes chênaies de France – Russy, aux portes de la Sologne

15 octobre 2019

Paru en octobre 2018, le livre Le Chêne en majesté, de la forêt au vin met en lumière le concept de terroir forestier : un sol et une exposition, une pluviométrie particulière, un ensoleillement spécifique, auxquels il faut ajouter un type d’essences, une densité de plantation et un âge moyen, qui vont influencer le grain et la qualité du bois. La valeur d’une haute futaie de chênes dépend donc de son terroir et de la manière dont elle a été « conduite », dirait un vigneron, ou « gérée », dit l’expert forestier.

 

Le livre, richement illustré de photographies, dresse notamment, à travers un abécédaire forestier offrant aux lecteurs de nombreux détails géographiques, mésoclimatiques, géologiques et historiques, la liste de vingt-six chênaies parmi les plus belles de France, à l’image de la forêt de Russy.

 

 

Au sud de Blois, sur la rive gauche de la Loire, la forêt de Russy ressemble à un papillon vert, piqué entre le Cosson et le Beuvron, deux petites rivières du Bassin ligérien. Les châteaux de Chambord et de Cheverny ne sont pas loin, juste à quelques foulées pour les chevreuils et les cerfs, qui vont d’une forêt à l’autre, n’ayant d’autres soucis que de passer leur journée à couvert. La vie de château pour le grand gibier, mais aussi pour les chênes, majoritaires à 99 % sur les 3 250 hectares de la forêt.

 

Jadis propriété des comtes de Blois avant d’entrer dans le domaine royal en 1498, la forêt de Russy est devenue domaniale après la Révolution, en 1791. Elle appartient au massif des forêts du Blésois, tout comme celles de Blois (2 750 hectares) et Boulogne (4 075 hectares), et s’étend entre 68 et 109 mètres d’altitude, sur des plateaux avec quelques pentes, assurant ainsi un drainage indispensable à la croissance des grands chênes. Une réserve biologique dirigée a été créée sur un coteau en 1998, notamment pour protéger la flore très riche ainsi que des espèces rares comme le pic cendré ou le gobe-mouche gris.

 

 

Retrouvez l’intégralité de l’abécédaire des grandes chênaies de France, et bien plus encore, dans Le chêne en majesté, de la forêt au vin de Sylvain Charlois et Thierry Dussard.