Retour en haut de la page
< Retour aux actualités
La Forêt en Nivernais

19 – La Forêt en Nivernais – Equarrisseur

13 décembre 2018

La dix-neuvième carte postale de la série « La Forêt en Nivernais » met en scène un homme en train d’équarrir une grume avec une cognée, ou une hache à blanchir, dans la forêt des Bertranges. Le bûcheron est debout sur la grume qui est posée à même le sol. Cette méthode de travail laisse supposer que l’équarrisseur est en train de préparer une pièce de bois pour des scieurs de long. L’iconographie représente en effet généralement les charpentiers équarrissant les billes de bois sur des tréteaux à l’aide d’une cognée pour faire les entailles puis d’une doloire pour équarrir et planer.

 

L’équarrissage consiste à transformer une grume en une pièce de bois à faces de section rectangulaire ou carrée, dont le plus petit côté fait au moins 15 cm. L’équarrisseur purge la grume de son écorce et de son aubier afin d’assurer une bonne conservation des pièces de bois qui sont taillées dans le duramen. Le bois d’équarrissage, ou bois quarré, est principalement utilisé en charpente.

 

Achille Millien agrémente la carte postale « Automne VI – Equarrisseur » de quelques vers sur ce dur labeur dont la pratique en forêt a aujourd’hui quasiment disparu : « L’équarrisseur debout sur sa pièce fend l’air / De son grand geste et sa cognée au tranchant clair / S’abat et mord le chêne en dardant un éclair. »

Archives mensuelles